Première visite ?

Parce qu’on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve, il vaut mieux tout prévoir

Tous les français trouvent naturel d'assurer leur logement ou leur voiture… Mais certains négligent l'essentiel : leur famille.

Les solutions d'assurance décès GMF présentées sur ce site vous permettent, en contrepartie d'une cotisation,
d'assurer une protection financière à vos proches en cas de disparition.

Fermer

Bien-être

Allergies en automne

Contre les allergies de l’automne, préparez votre maison

Luttez contre les pollens

Les graminées, principales plantes allergènes, pollinisent d’avril à juin-juillet, mais avec un regain en septembre-octobre qui risque encore de faire éternuer, tousser et larmoyer les yeux des allergiques, voire altérer la respiration des asthmatiques. Mais les pollens ne sont pas les seuls ennemis des allergiques en période automnale : les moisissures et les acariens sont là ! Alors comment gérer nos intérieurs pour lutter contre les moisissures et les acariens ?

Éliminez les moisissures

À l’extérieur, l’une des causes majeures de la moisissure est liée aux feuilles humides tombées au sol et qui pourrissent. À l’intérieur, il faut également lutter contre l’humidité.

  • La principale mesure repose sur l’aération quotidienne, voire pluriquotidienne, de toutes les pièces du logement, et à chaque fois durant au minimum 10 minutes.
  • Si malgré cette aération des moisissures se développent, nettoyez la zone contaminée à l’eau de javel.
  • Mais si la surface touchée par les moisissures est importante (plus de 3 m2), il faut faire appel à une société spécialisée.

Attention, les parents d’enfants en bas âge sont particulièrement concernés, sachant qu’une exposition précoce aux moisissures durant la première année de vie multiplie par trois le risque de développer un asthme vers l’âge de 7 ans (1).

 

Luttez contre les acariens

  • Les acariens aussi aiment l’humidité ! Alors raison de plus pour ventiler, notamment la salle de bain, mais aussi toutes les pièces du logement. Si nécessaire utilisez un déshumidificateur.
  • Changez souvent, au minimum tous les mois, votre linge de maison (serviette de toilette, draps…).
  • Utilisez de préférence un matelas en latex, matière hostile aux acariens.
  • Scellez matelas, oreillers et couettes dans des housses anti-allergènes.
  • Rangez et débarrassez-vous de tout ce qui est inutile, car le désordre et l’encombrement favorisent la poussière et la prolifération des acariens.
  • Aspirez souvent les pièces de votre logement en utilisant un aspirateur sans sac.
  • Les tapis muraux sont à proscrire.

Enfin, si ces conseils ne suffisent pas ou si vous n’arrivez pas à les mettre en place, discutez avec votre médecin de l’opportunité de faire appel à un conseiller en environnement intérieur. Celui-ci pourra faire un diagnostic de votre logement et vous proposer des conseils personnalisés d’amélioration.

Pour en savoir plus sur les conseillers médicaux en environnement intérieur : http://cmei.france.free.fr.

Partager

Imprimer