Première visite ?

Parce qu’on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve, il vaut mieux tout prévoir

Tous les français trouvent naturel d'assurer leur logement ou leur voiture… Mais certains négligent l'essentiel : leur famille.

Les solutions d'assurance décès GMF présentées sur ce site vous permettent, en contrepartie d'une cotisation,
d'assurer une protection financière à vos proches en cas de disparition.

Fermer

Bien-être

Allergies au printemps

Le printemps, l’autre saison des allergies…

Allergie respiratoire : des pollens toute l’année ou presque

Même si le temps est encore aux écharpes et aux gros pulls, certaines espèces végétales sont déjà au printemps, et répandent donc leur pollen dans l’air. C’est notamment le cas, ces jours-ci, de l’aulne et du noisetier. Les personnes qui y sont sensibles ont déjà eu recours aux antihistaminiques… Et c’est aussi peut-être le cas des allergiques au bouleau, qui appartient à la même famille que l’aulne et le noisetier : les personnes qui y sont fortement allergiques peuvent être sensibilisées quand il y a beaucoup de pollens d’aulne ou de noisetier dans l’air.

Quelles allergies tout au long de l’année ?

Aulne et noisetier sont donc présents dans notre air vers février-mars. Quels pollens vont suivre ?

  • Fin mars début avril : frêne, peuplier, saule
  • Avril : bouleau, charme, chêne
  • Mai : pinacées, oseille, début des graminées
  • Juin : orties, châtaigner
  • Juillet-août : armoise

Après cela, la saison des pollens est terminée.

J’éternue quand le printemps revient… Suis-je allergique ?

Il n’est pas toujours évident de diagnostiquer une allergie, et quand on éternue au printemps, c’est parfois le dernier rhume de la saison plutôt qu’une rhinite allergique causée par le pollen… Il y a pourtant des manières de faire la différence entre une allergie et un rhume. La première, c’est sa durée : alors qu’un rhume va en général disparaître en quelques jours, l’allergie se maintient tant que l’allergène est présent dans l’air, et peut donc durer plusieurs semaines.

Allergie ou rhume de printemps ?

Les symptômes de l’allergie et du rhume sont aussi différents. En commun : les éternuements et le nez qui coule. Ces deux manifestations sont, en général, plus violentes dans l’allergie que dans le rhume. Mais dans l’allergie on observe aussi souvent une irritation des yeux, de l’asthme, et (dans une moindre mesure) des troubles du sommeil ou de l’irritabilité. Quant aux personnes qui souffrent de rhume, elles se plaindront plus souvent de fièvre, de maux de tête et de gorge, etc…

Partager

Imprimer