Première visite ?

Parce qu’on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve, il vaut mieux tout prévoir

Tous les français trouvent naturel d'assurer leur logement ou leur voiture… Mais certains négligent l'essentiel : leur famille.

Les solutions d'assurance décès GMF présentées sur ce site vous permettent, en contrepartie d'une cotisation,
d'assurer une protection financière à vos proches en cas de disparition.

Fermer

Bien-être

Rire bon pour le coeur

Le rire, c’est excellent pour le coeur

Le rire, un antistress bénéfique pour le coeur

Selon des études antérieures, le rire est un très bon antistress. Certains auteurs suggèrent même que la simple anticipation, comme de visionner bientôt un film humoristique, s’accompagne d’une libération d’endorphines, hormones qui améliorent l’humeur (Berk et al.). Parallèlement, cette anticipation a également pour effet de diminuer les hormones du stress, comme le cortisol et l’adrénaline. Il a par ailleurs été observé, chez des sujets diabétiques, que des séances de rire (30 minutes de film comique par jour) amélioraient de 26% leur taux de bon cholestérol (HDL-cholestérol) (Tan S. et al., Adv Mind Body Med. 2007 Winter;22(3-4):8-12).

Le rire améliore la circulation sanguine

Dans cette étude récente, des volontaires devaient visionner soit un film humoristique, soit un film stressant.

On constate que l’humour s’accompagne d’une vasodilatation de l’artère brachiale, tandis qu’inversement, le film stressant provoque un rétrécissement des artères, se traduisant par une réduction du débit sanguin et donc une augmentation du risque cardiovasculaire. Entre ces deux situations opposées, la différence de diamètre artériel atteint 30 à 50%. Autrement dit, les effets du rire (ou inversement du stress) sur nos artères sont très importants. Selon les auteurs, ils sont de l’ordre de ceux que l’on peut obtenir avec la pratique d’une activité physique régulière ou la prise de médicaments anticholestérol de la famille des statines !

Cet effet du rire sur notre santé est à considérer, sachant que les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité en France, avec 180 000 décès par an (32% de la mortalité globale).

Si le rire est protecteur, rappelons que les principaux facteurs de risque cardiovasculaire sont l’hypertension artérielle, le cholestérol, le tabagisme, le diabète, l’obésité, l’excès d’alcool et le stress.

Partager

Imprimer