Première visite ?

Parce qu’on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve, il vaut mieux tout prévoir

Tous les français trouvent naturel d'assurer leur logement ou leur voiture… Mais certains négligent l'essentiel : leur famille.

Les solutions d'assurance décès GMF présentées sur ce site vous permettent, en contrepartie d'une cotisation,
d'assurer une protection financière à vos proches en cas de disparition.

Fermer

Nutrition

Baisse du taux de cholestérol

Comment faire baisser votre taux de cholestérol ?

Pour faire baisser votre taux de cholestérol, il faut limiter les acides gras saturés, ce qui revient à limiter les matières grasses animales et à privilégier les graisses végétales.

Les oméga-3 ayant des effets préventifs vis-à-vis du système cardiovasculaire, ils sont à privilégier (poisson au lieu des viandes grasses, huile de colza…).
Limitez aussi les aliments les plus riches en cholestérol : jaune d’oeufs (jusqu’à 6 par semaine), abats, beurre…

Les margarines enrichies en stérols végétaux peuvent être utiles (à consommer avec modération et en remplacement d’une autre matière grasse), car en diminuant l’absorption du cholestérol au niveau de l’intestin, elles ont un effet anti-cholestérol.

Augmentez la part des fibres alimentaires : fruits, légumes et céréales (pain, céréales, riz…), en privilégiant les céréales complètes au détriment des versions raffinées. L’avoine, riche en fibres bêta-glucane, contribue également à diminuer le taux de cholestérol sanguin.

Pour vous aider, vous pouvez recourir aux produits allégés en matières grasses, à condition de ne pas en consommer plus sous prétexte qu’ils sont allégés. Car le surpoids et notamment les kilos en trop localisés au niveau du ventre constitue un facteur de risque cardiovasculaire très important et qui est souvent l’apanage des personnes qui ont trop de cholestérol ! Donc en cas de surpoids, il faudrait aussi veiller à en perdre.

Mais attention, le régime anti-cholestérol doit être sain, équilibré et diversifié, et suivi sur le long terme. Il s’agit donc le plus souvent d’apprendre à rééquilibrer son alimentation.

Pratiquer une activité physique, c’est bon contre le cholestérol

L’activité physique est essentielle y compris en cas d’excès de cholestérol, et encore plus en cas d’excès de poids.

L’activité physique ne fait pas maigrir, mais elle apporte une aide conséquente. Elle permet ainsi d’augmenter les dépenses énergétiques, d’améliorer le fonctionnement de la plupart des organes, dont le cerveau, avec à la clé une amélioration de l’humeur et une meilleure régulation de l’appétit.

La performance n’est pas l’objectif, c’est la régularité qui compte. Ainsi, mieux vaut marcher tous les jours d’un bon pas durant 30 minutes, plutôt que de faire une unique séance de sport le week-end.

L’activité est à adapter aux possibilités de chacun et n’oubliez pas que tout compte et tout s’ajoute, y compris les heures de jardinage, de ménage et de bricolage…

Quels sont les médicaments anti-cholestérol ?

Les médicaments anti-cholestérol reposent essentiellement sur la grande famille des statines (Zocor®, Vasten®, Elisor®, Tahor®, Crestor®, etc.). Les statines agissent en inhibant la production du cholestérol au niveau du foie. Ils sont donc à utiliser en association avec le régime alimentaire anti-cholestérol.

Lorsque les statines ne sont pas suffisantes, on peut recourir à d’autres classes médicamenteuses, qui agissent différemment, comme par exemple en empêchant l’absorption du cholestérol dans l’intestin.

On retiendra que le régime alimentaire est le traitement de première intention associé à l’exercice physique. Bien mené, il se révèle souvent très efficace et permet de s’affranchir des médicaments.
Ce n’est donc qu’en cas d’échec de ces mesures de mode de vie qu’un traitement médicamenteux est envisagé, tout en tenant compte des autres facteurs de risque cardiovasculaire : hypertension, obésité abdominale, diabète, antécédents cardiovasculaires, etc.

Partager

Imprimer