Première visite ?

Parce qu’on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve, il vaut mieux tout prévoir

Tous les français trouvent naturel d'assurer leur logement ou leur voiture… Mais certains négligent l'essentiel : leur famille.

Les solutions d'assurance décès GMF présentées sur ce site vous permettent, en contrepartie d'une cotisation,
d'assurer une protection financière à vos proches en cas de disparition.

Fermer

Bien-être

Pièce par pièce, les astuces incontournables pour être plus économe et plus écolo

Economie et écologie vont souvent de paire. Grâce à de petits gestes, on peut faire du bien à la planète et à son porte-monnaie, jour après jour. Quelles sont les petites astuces quotidiennes pour faire rimer économies et écologie ? Voici un petit tour d’horizon, pièce par pièce.

 

 

Les écogestes dans le salon

Dans le salon, la pièce à vivre, c’est surtout sur les économies d’énergie que l’on va miser.

Economiser sur le chauffage
Le chauffage représente une part considérable du budget des ménages. En effet, les Français dépensent en moyenne 1 666 € pour leur facture annuelle de chauffage(1). La principale source d’énergie utilisée pour se chauffer reste l’électricité, suivie du fioul et enfin du gaz.

Si les tarifs ne cessent d’augmenter, la bonne nouvelle est que l’on peut assez facilement réaliser des économies de chauffage…

  • En utilisant un thermostat : chauffer une pièce vide c’est jeter l’argent par les fenêtres ! Le bon geste : programmer son chauffage afin qu’il ne fonctionne qu’en cas de présence. En le programmant pour qu’il se mette en marche quelques minutes avant votre arrivée, vous ne gaspillerez plus l’énergie et ne serez pas obligé de garder votre anorak toute la soirée !
  • En baissant la température d’1 petit degré : la température dans la pièce principale ne doit pas excéder 20°C. En l’abaissant à 19°C, vous ne perdrez pas en confort (surtout si vous vous occupez des petites fuites d’air, voir point suivant) et vous économisez 7% sur la facture !
  • En faisant la chasse aux courants d’air : inutile de chauffer si l’énergie fuit par les portes ou les fenêtres. Vérifiez l’étanchéité des ouvertures. Pour pallier les petites déperditions de chaleur, équipez-les de joint isolant adhésif qui les rendra plus étanches. En hiver, installez des rideaux épais aux portes et fenêtres.
  • Enfin, optimisez le rendement de vos radiateurs en évitant de les couvrir ou de placer des objets devant eux.

 

Economiser sur l’éclairage

 

L’éclairage représente 20% de la consommation électrique à la maison(2). C’est dire s’il est important de ne pas le négliger.

Le premier écogeste à adopter c’est bien sûr d’éteindre chaque pièce en partant. C’est le b.a-ba mais ce simple geste vous permettra des économies substantielles sur la facture d’électricité.

Ensuite, équipez-vous de lampes à basse consommation ou de LED.

Enfin, privilégiez l’éclairage naturel : pourquoi ne pas installer son fauteuil préféré près de la fenêtre pour profiter de bons moments de lecture ou rafraîchir un peu cet arbre dans le jardin qui bouche la vue ?

Oubliez les appareils en veille

Téléviseur, box, chaîne Hi-Fi, ordinateur, lecteur DVD… tous ces appareils continuent de consommer lorsqu’ils sont mis en veille. Une box ADSL par exemple consomme en mode veille jusqu’à 306kWh/an, soit plus de 81 €(3) ! Selon l’Union Européenne, l’ensemble des appareils laissés en mode veille sur son territoire consomme à peu près autant d’électricité annuellement qu’un pays comme le Danemark ! Cela représente le coût exorbitant de 7 milliards d’euros.

 

  • La solution est toute simple : éteignez complètement vos appareils ou équipez-vous de prises coupe-veille. En enclenchant 1 seul interrupteur, vous empêchez des centaines de kWh de filer inutilement.

 

Les écogestes dans la cuisine

La cuisine, représente l’une des pièces les plus énergivores de la maison à cause notamment des nombreux appareils électriques que nous utilisons. Pourtant, il est assez facile et peu contraignant d’y faire des économies. Pour cela, il suffit d’être un petit peu vigilant.

  • Ainsi, évitez de laisser grandes ouvertes les portes du réfrigérateur ou du congélateur.
  • Pour une utilisation optimale de ces appareils, veillez d’une part à laisser un espace suffisant entre le réfrigérateur et le mur pour ne pas bloquer son fonctionnement ; quant au congélateur, il est important de le dégivrer régulièrement. Une simple couche de 3 mm de givre pousse un congélateur à augmenter jusqu’à 40% sa consommation électrique !(4) A cause du givre, le congélateur doit travailler davantage pour maintenir une température négative à l’intérieur de l’habitacle, ce qui l’use plus rapidement.
  • Votre réfrigérateur est-il parfaitement étanche ? Pour vérifier, fermez la porte sur une feuille de papier et essayez de la retirer. Si vous pouvez le faire sans aucune résistance, il serait temps de remplacer le joint :un joint en mauvais état fait augmenter de 20 % environ votre facture liée à la production de froid.(5)
  • Pensez aussi à laisser les plats refroidir avant de les entreposer au frigo afin d’éviter une surconsommation du réfrigérateur. A l’inverse, sortez les aliments du frigo suffisamment à l’avance avant de les réchauffer ou les faire cuire. Vous engagerez moins d’énergie.
  • N’oubliez pas : porter une casserole d’eau à ébullition est beaucoup plus rapide avec un couvercle, vous l’avez sans doute remarqué ! Baissez ensuite le feu car les gros bouillons ne font pas cuire les aliments plus vite.
  • La vaisselle amène aussi à consommer des ressources. Si vous avez un lave-vaisselle, attendez bien sûr qu’il soit plein avant de le mettre en route. Utilisé à pleine charge avec un programme économique ou basse température c’est 30 % d’énergie gagnée par rapport à un lavage à 90°C.(6)
  • Si vous effectuez la vaisselle à la main, il est possible également d’éviter le gaspillage. Pour cela, quelques petites astuces :
    1. Lavez à l’eau froide ou tiède, mais pas chaude
    2. Pensez à réutiliser l’eau de cuisson pour dégraisser et prélaver
    3. Utilisez 2 bacs, l’un pour le nettoyage, l’autre pour le rinçage
    4. Rincez à l’eau froide
    5. Evitez de surdoser le liquide vaisselle car ce n’est pas plus efficace tout en nécessitant un rinçage plus long pour se débarrasser totalement du produit.

 

Les écogestes dans la salle de bain

Dans la salle de bain, on va bien sûr faire en sorte de limiter sa consommation d’eau. Ainsi, pour préserver cette précieuse ressources, plusieurs gestes simples sont à privilégier…

  • Préférer les douches aux bains : sous la douche, on consomme en moyenne 80L contre 150L pour un bain(7).
  • Il existe pléthore de petits accessoires et gestes simples qui vont vous aider à préserver l’environnement tout en faisant des économies comme le limitateur de débit, le fait de couper l’eau pendant que vous vous savonnez (avec un « stop douche » en vente dans toutes les grandes surfaces de bricolage, c’est encore plus simple) et en investissant dans un mitigeur thermostatique ; ce dernier vous permettra d’atteindre tout de suite la température idéale sans avoir à jongler pendant de longues minutes entre le chaud et le froid !
  • Au moment du brossage des dents, pensez à couper l’eau ! Ce sont des dizaines d’euros qui partent tout droit dans le siphon…
  • Economisez l’eau des toilettes en les équipant d’une chasse d’eau double commande. Egalement, il existe un petit truc pour utiliser moins d’eau aux toilettes : placez une brique ou une bouteille d’eau dans le réservoir. Cette simple astuce permet de ne pas avoir à remplir totalement le réservoir !
  • Comme pour le lave-vaisselle, attendez de pouvoir remplir totalement votre lave-linge avant de le faire tourner. Mais attention, pas de surcharge ! Lavez votre linge à froid (30°C) : en lavant votre textile à 30°C au lieu de 60°C, vous faites une économie d’énergie de plus de 60%.(8) Evitez également d’avoir la main lourde sur le détergent : cela fera consommer davantage sans être plus efficace. Sans oublier l’impact sur l’environnement encore plus néfaste : les tensio-actifs présents dans les lessives atterrissent tout droit dans les stations d’épuration des eaux usées et sont difficiles à diluer. Choisissez des détergents écologiques, ou des noix de lavage.
  • Enfin pour nettoyer la salle de bain, misez sur les produits naturels : vinaigre blanc, bicarbonate de soude, citron, savon noir… ils sont non seulement très efficaces mais en plus particulièrement économiques et sans incidence sur l’environnement.

 

Les écogestes dans la chambre

Dans la chambre, les économies sont faciles.

  • Evitez le chauffage : selon l’Ademe, une température à 17°C dans la chambre est amplement suffisante. Il n’est en effet pas sain de dormir dans une ambiance surchauffée ! Si vous êtes frileux, il est plutôt conseillé d’investir dans une couette plus chaude plutôt que d’augmenter le thermostat.
  • Pensez aussi bien à votre santé qu’à l’environnement en rendant votre chambre et celle de vos enfants plus saine : aérez tous les jours, limitez les nids à poussière (bibelots, peluches, cadres, etc.), nettoyez avec des produits naturels et si vous refaites la déco, privilégiez les matériaux écologiques (peintures et isolants naturels, sols en parquet, lino ou liège pour un entretien facile…)

 

Les écogestes dans le jardin

Les Français aiment tellement passer du temps dans leur jardin qu’il est désormais considéré comme une pièce à part entière. Là encore, les écogestes s’imposent !

  • En été, arrosez le soir : en arrosant le matin, l’eau s’évapore dès les premiers rayons de soleil
  • Récupérez l’eau de pluie : avec la récupération d’eau de pluie, les économies sont garanties ! Comme c’est le cas pour l’énergie, les tarifs de l’eau augmentent eux aussi de façon permanente. Ainsi, entre 1995 et 2005, la hausse du prix du m3 d’eau a été de +38%(9). Le système de récupération d’eau de pluie se révèle donc être une solution économique, fiable et rapidement amortissable.
  • Réduisez les déchets d’1/3 en installant un bac à compost dans votre jardin. Le compost produit en plus un excellent amendement du sol, pour un jardinage écologique et plus économique !

 

 

(1)source quelle énergie (3)source Observatoire bruxellois de la consommation durable (2) (4) (5) (6) (7) (8) (9) chiffres consoGlobe

Partager

Imprimer