Première visite ?

Parce qu’on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve, il vaut mieux tout prévoir

Tous les français trouvent naturel d'assurer leur logement ou leur voiture… Mais certains négligent l'essentiel : leur famille.

Les solutions d'assurance décès GMF présentées sur ce site vous permettent, en contrepartie d'une cotisation,
d'assurer une protection financière à vos proches en cas de disparition.

Fermer

Santé

Douleurs du genou

Douleur au genou : Et si c’était une arthrose du genou ?

A quoi est due l’arthrose du genou ?

L’arthrose correspond à une usure mécanique de l’articulation. Au fil des années, le tissu articulaire s’altère progressivement, le cartilage se fragilise, son épaisseur diminue, voire disparaît par endroits. C’est ainsi que l’os peut souffrir, lui aussi, tandis que la membrane synoviale (tapissant l’intérieur de la capsule des articulations) peut devenir l’objet d’une inflammation, provoquant un gonflement de l’articulation. Au final, l’arthrose du genou n’est pas une simple usure du cartilage, mais une véritable maladie.

Quels sont les symptômes de l’arthrose du genou ?

Quelle que soit l’articulation touchée, la douleur est typiquement ressentie lors des mouvements et donc aggravée à l’effort. La douleur a aussi tendance à s’accentuer au fil de la journée, ce qui fait que l’arthrose du genou fait aussi souffrir lors d’une simple position debout ou assise prolongée. C’est le matin au réveil, après un long repos, que la douleur est la plus atténuée.

Comment soulager l’arthrose du genou ?

L’application de froid au niveau du genou soulage la douleur lors d’une poussée inflammatoire.
Si cela ne suffit pas, il faut recourir à des médicaments anti-inflammatoires (paracétamol, anti-inflammatoire non stéroïdien), par voie orale ou locale (gel, crème, patch).
En cas de poussées très sévères, on recourt à des infiltrations de corticoïdes, parfois précédées d’un lavage de l’articulation du genou (réalisée en milieu hospitalier pour éliminer les débris cartilagineux). Des infiltrations d’acide hyaluronique peuvent aussi être proposées.
Si le genou atteint d’arthrose ne doit pas être mis au repos, il est cependant préférable, lors des poussées douloureuses, de soulager l’articulation en utilisant par exemple une canne ou une béquille. Ce procédé évite également que le genou indemne d’arthrose ne se retrouve à porter tout le poids du corps et s’use aussi.

Que peut-on faire pour éviter l’arthrose du genou ?

En prévention de l’arthrose du genou, il est préférable d’éviter les talons hauts car ils entraînent des répercussions sur le fonctionnement de l’articulation des genoux.
Bougez ! Pour préserver le bon fonctionnement des articulations et leur souplesse, il faut les utiliser (marche, vélo, natation). Contre l’arthrose du genou, une heure de marche trois fois par semaine est très bénéfique. Dans tous les cas, il faut adapter ses activités physiques et de la vie quotidienne à ses possibilités.
Perdez du poids ou maintenez un poids stable. Tout kilo superflu pèse sur les articulations. Mais il semblerait aussi que les cellules graisseuses sécrètent des substances inflammatoires qui s’attaquent au cartilage…
Les séances de kinésithérapie sont intéressantes en prévention de l’arthrose du genou ou en dehors des poussées inflammatoires, tout comme les cures thermales.

Partager

Imprimer