Première visite ?

Parce qu’on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve, il vaut mieux tout prévoir

Tous les français trouvent naturel d'assurer leur logement ou leur voiture… Mais certains négligent l'essentiel : leur famille.

Les solutions d'assurance décès GMF présentées sur ce site vous permettent, en contrepartie d'une cotisation,
d'assurer une protection financière à vos proches en cas de disparition.

Fermer

Santé

Maux de tête

Pourquoi ai-je mal à la tête ?

Un mal de tête, des maux de tête…

Douleurs, picotements, fourmillements, brûlures, écrasements ressentis au niveau de la boîte crânienne, sont autant de qualificatifs utilisés pour décrire le mal de tête.
La migraine, bien connue pour être à l’origine du mal de tête, n’est pas la seule cause. Le mal de tête est le symptôme d’une multitude d’autres maladies…

Migraine et mal de tête de tension : deux maladies

On distingue classiquement la vraie migraine, dont le diagnostic est très bien codifié (voir ci-dessous), de la céphalée de tension ou mal de tête de tension (étroitement lié au stress). Ce sont deux maladies qui se traduisent par des maux de tête et qui nécessitent une prise en charge spécifique.
Parallèlement, le mal de tête peut aussi être le symptôme d’une autre affection, allant du traumatisme (un choc à la tête) à la sinusite, en passant par certains troubles de la vue.

Le mal de tête peut aussi être le symptôme d’une autre maladie

Quelles sont les affections ou maladies connues pour provoquer un mal de tête ?
Les menstruations (règles)
Un effort physique ou céphalée à l’effort
La consommation de certains additifs alimentaires (exhausteurs de goût, conservateurs)
Certains médicaments (antagonistes du calcium, dérivés nitrés…)
Certains troubles de la vue (myopie, hypermétropie, presbytie)
Une poussée d’hypertension artérielle
Une sinusite
La fièvre quelle que soit son origine.

Certaines causes beaucoup plus rares peuvent être graves :
Le glaucome aigu
Une méningite
Une thrombose veineuse cérébrale (obstruction d’un vaisseau sanguin cérébral)
Une hypertension à l’intérieur de la boîte crânienne
Un traumatisme crânien
L’algie vasculaire de la face ou céphalée de Horton
Une tumeur cérébrale
L’insuffisance rénale
Une anémie sévère
Une hypoxie (manque d’oxygénation des tissus)
L’intoxication au monoxyde de carbone

Mal de tête : les bonnes questions à se poser

Dans la plupart des cas, le mal de tête n’est d’aucune gravité. En revanche, certaines des affections à l’origine du mal de tête sont graves. C’est l’association du mal de tête avec d’autres symptômes plus spécifiques qui permettra de mettre sur la piste du diagnostic.
Par ailleurs, les caractéristiques du mal de tête devront être décrites : depuis quand dure le mal de tête ? Quelle est son intensité ? Est-il associé à de la fièvre ou des vomissements ? Existe-t-il des troubles visuels associés ? Quels sont les impacts de ce mal de tête sur les activités de la vie quotidienne, le travail, la vie sociale ?

Critères de diagnostic de la migraine sans aura de l’International Headache Society (IHS) :

Évolution des céphalées par crises récurrentes, séparées par des intervalles libres de toute douleur.
Crises durant de 4 à 72 heures (sans traitement).
Céphalées ayant au moins deux des caractéristiques suivantes : unilatérale, pulsatile, intensité modérée ou sévère, aggravation par les activités physiques de routine (ex. montée d’escalier).
Durant les céphalées, au moins l’un des caractères suivants : nausées et/ou vomissements, photophobie (intolérance à la lumière) et phonophobie (intolérance au bruit).

Partager

Imprimer